Le fuel, énergie fossile.

Même si la ressource n'est pas inépuisable, le fuel reste une énergie importante pour le chauffage.

La condensation incarne progressivement la solution de chauffage incontournable.

Les chaudières à condensation ont su se distinguer par leur maîtrise technologique et leur adaptabilité à tous les types d'installation (avec cheminée ou sans cheminée c'est-à-dire à ventouse). Elle permet d'atteindre des rendements de haut niveau, le rendement traduisant le rapport entre l'énergie fournie et la chaleur restituée.

En quoi consiste la condensation ?

Les gaz d'échappement expulsés sont encore très chauds, et ils contiennent une proportion significative d'eau-vapeur. Ce qui se voit n'est pas la vapeur (qui est un gaz, invisible) mais un ensemble de gouttelettes, c'est-à-dire un nuage, produit par la liquéfaction de la vapeur au contact de l'air froid ou plus communément des traînées de condensation. Rendement maximum, fiabilité totale, pollution minimale Comme pour un réacteur d'avion, après la combustion du gaz ou du fioul, il reste de la vapeur d'eau dans les fumées évacuées par une chaudière. Les surfaces d'échange thermique des chaudières à condensation exploitent la quasi totalité de la chaleur des gaz de condensation avant leur évacuation dans l'atmosphère. Les gaz de combustion sont refroidis à un point tel que la vapeur d'eau se condense, ils sortent ainsi d'une chaudière à condensation quasiment à la température ambiante. On utilise donc la chaleur dite latente contenue dans la vapeur d'eau.

Le rendement des chaudières traditionnelles, qui ne supportent pas la condensation, est calculé hors récupération de la chaleur latente. Il est généralement de l'ordre de 90 à 95 % pour les plus récentes. Dans une chaudière à condensation, le rendement déjà excellent est accru par la récupération de la chaleur latente. La combinaison de vapeur d'eau et des gaz de fumées produisant des condensats acides, les surfaces d'échange doivent être particulièrement résistantes.

Une ancienne chaudière ne peut pas fonctionner à basse ou très basse température car ce mode de fonctionnement engendrerait une corrosion importante et très rapide du foyer fortement préjudiciable à sa fiabilité et à sa longévité.

Chauffage Fernand Ulm - ZA Rhénane 7 rue Marcel Bisch 67470 Seltz - Tél.: 03 88 54 66 19 - Fax: 03 88 94 64 85 - Courriel: info@biokompakt.fr